>1er juin 2016
1er juin 20162018-12-27T16:04:44+00:00

1er juin 2016

.

.

Une journée dans les coulisses du Bé2M

C’est samedi, je me lève plus tard, le Bé2M étant fermé le midi.
A 10h30, mon portable sonne. L’électricien m’appelle pour que l’on réfléchisse ensemble à comment réparer le circuit HDMI du vidéo-projecteur. Il a été mal conçu au départ, il faut maintenant trouver une solution pérenne.

À 14h, je pars retrouver le comptable. Nous faisons un point sur la trésorerie. Il est inquiet, il projette une trésorerie insuffisante pour passer le prochain cap des cotisations Urssaf. J’examine le livre des réservations, je réévalue les prévisions de chiffre d’affaires pour les prochaines semaines. On devrait finalement pouvoir payer les cotisations sans anicroche. Le comptable a pris un appel pour un groupe qui veut fêter un anniversaire dans une semaine. Je rappelle la personne, après avoir fait le point avec le chef Nicolas sur ce qu’il est possible de proposer. Il faut faire vite, quand on travaille avec du frais, une semaine n’est pas de trop pour se préparer.

À 15h, je déballe le nouvel ordinateur que je viens d’acheter. En effet le parc informatique avait stagné bien que les effectifs aient quasiment doublé en un an. Ainsi, on faisait la queue pour se disputer l’un des deux ordinateurs disponible. Je me lance dans le paramétrage et l’importation des données sur le nouvel ordinateur.

À 17h, je regarde le planning de la semaine suivante. J’appelle la pianiste Claire qui va jouer avec deux autres musiciens à la table d’hôte libanaise du mardi suivant. Nous définissons ensemble la séquence de la soirée. Mercredi, le grand Tchavolo vient en concert au Bé2M. J’appelle Franck qui m’a mis en relation avec le musicien. Nous faisons un point sur la communication du concert afin d’attirer le plus de monde possible. Bien que juste par rapport à la notoriété du musicien, le cachet est néanmoins très conséquent pour une petite structure comme la mienne. Franck bat le rappel dans ses réseaux. Je fais de même. J’écris une dépêche facebook, j’envoie des mails, j’appelle Jasmine de FIP pour lui proposer de faire gagner à ses auditeurs des places gratuites pour le concert.

À 18h, je fais un saut au 783, ce beau lieu de danse tout proche. Je travaille avec le danseur Matthias sur la définition du contenu d’un atelier « danse, arômes et goûts » que nous co-animerons prochainement.

À 18h30, c’est le repas du personnel. J’ai ma soirée de libre ce soir, je m’astreins à ne pas partir trop tard.

À 19h30, je salue un client amateur de vin, Lionel, avec qui j’ai noué un échange épistolaire savoureux autour du vin et de la littérature (il travaille dans une librairie). Il vient avec sa femme et des amis. Je leur fais visiter la cave, Lionel rêve devant toutes mes bouteilles. Puis je salue Ronan, le responsable de salle du magnifique restaurant voisin, la Raf nerie. Il est venu dîner avec son ami.

À 20h, je passe par la cuisine, je vois mon chef Nicolas coacher Sébastien que nous aimerions voir promu au rôle de second. Nicolas lui donne les instructions sereinement et efficacement tout en faisant en même temps ses préparations. Je suis une fois de plus admiratif sur les rouages bien huilés et le tempo sans concession qui sévissent dans la cuisine.

À 20h30, je me dirige vers le bar à vins les Carafés où l’on est toujours assuré de boire de beaux canons. J’offre une des mes belles bouteilles de Bourgogne à Stan, le patron, pour le remercier de m’avoir tuyauté lorsque j’avais postulé pour participer aux RV de l’Erdre et aux heures d’Été. Certains confrères peuvent être rivaux, d’autres peuvent être particulièrement solidaires. Il m’offre un verre de Jasnière. C’est super bon. Il me propose de m’envoyer le vigneron pour que je le propose à la carte du Bé2M.

agenda, planning, coulisse journée du bé2M.