Warning: Illegal string offset 'home_label' in /home/be2m/public_html/wp-content/themes/be2m/functions.php on line 33
>De battre, notre coeur ne s’arrête pas

De battre, notre coeur ne s’arrête pas

2020-05-05T15:09:47+02:0005/05/2020|

De battre, notre coeur ne s’arrête pas !

Il y a 7 ans, j’ouvrais le Bé2M. Je quittais mon poste d’auditeur de groupe d’une multinationale, choisissant de privilégier le sens du travail et le travail des sens plutôt que l’argent. En ouvrant ce restaurant, je choisis un métier de plaisir où il s’agit avant tout de faire plaisir. Après plusieurs années de formation et de préparation, j’étais prêt pour vous nourrir. Mon ambition était vaste, il ne s’agissait pas seulement de vous régaler de bons aliments et de bons breuvages mais aussi de le faire dans un cocon, dans un lieu où on sent une âme. Comme la musique donne des ailes à l’âme, j’installais mon piano pour la faire résonner.

Je ne compte pas les heures, les jours passés à sélectionner les vins d’auteur au travers d’un tour de France viticole, à sélectionner les multiples fournisseurs de la cuisine pour vous proposer une cuisine saine et nourrissante. Je ne compte pas non plus les heures d’écoute d’artistes pour vous proposer une musique vivante, exigeante. Enfin, que d’heures de travail acharné déployées pour trouver une clientèle dans un lieu où il y avait eu deux faillites successives de restaurant avant que je n’ouvre.

La plus belle des récompenses a été de constituer avec mon équipe un socle de clients fidèles. C’était un tel plaisir de vous regarder depuis le bar alors que vous vous sentiez tout simplement bien et que le temps filait allègrement. Que de lettres, de messages, parfois même des messages d’amour nous avons reçus. Certes, nous n’avons toujours pas pu satisfaire les attentes de tous, nous avons aussi parfois failli à notre ambition. L’envie de faire notre maximum était en tout cas là et de vous voir et revoir nous a confortés dans notre travail.

J’ai gagné le Brésil il y a quelques mois pour rejoindre ma femme et mon bébé Marcelo. Je garde aujourd’hui toujours un pied dans le Bé2M et je devrais embarquer la petite famille à Nantes pour l’été si la crise sanitaire le permet. Le samedi 14 mars, le président de la République s’est exprimé et a annoncé la fermeture du restaurant le soir-même. Cela a été un choc. L’équipe a appris pendant le service que dans quelques heures, ils n’iraient plus travailler au restaurant pour une période indéterminée. Nous nous sommes parlés par vidéo-conférence à la fin du service. J’étais effondré. J’ai partagé à mon équipe mon désarroi et également mon espoir que la solidarité s’impose dans cette période de crise. J’étais ému de les sentir pleinement à mes côtés.

Aujourd’hui, je n’ai jamais autant compté. L’équation est complexe à résoudre. La trésorerie du restaurant est en ce moment quasiment au maximum du découvert. J’ai investi dans le restaurant tout l’argent gagné pendant 7 ans lorsque j’étais cadre. Le soutien  de mes banques est plus qu’hésitant, je n’ai pas accès pour l’instant aux prêts garantis par l’Etat. La fermeture me coûte très cher malgré les aides. Je sollicite votre aide pour que le cœur du Bé2M continue à battre. Un geste, quel qu’il soit, peut grandement nous aider. Enfin, pour remercier nos donateurs, nous avons prévu un éventail de cadeaux d’une valeur intéressante.

Mathieu, le taulier

Vers le coeur du Bé2M